Annonce publicitaire

Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Tout ce qui est lié à l'auto, actu, code de la route, radars ...
Avatar de l’utilisateur
yopsolo
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 7234
Inscription : 14 avr. 2013 20:14
Voiture : Triumph TR6; Alfa Romeo Stelvio
Localisation : Far West

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par yopsolo »

Bon, en même temps, dans un forum démocratique, ouvert et constitué de membres ayant une certaine capacité à réfléchir, il va être difficile de ne parler que de boulons de turbos et de logiciels intégrés... :roll:

Annonce publicitaire


bob l'eponge
Membre expert
Membre expert
Messages : 2089
Inscription : 11 mai 2013 13:46
Voiture : x5 e70 30d

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par bob l'eponge »

yopsolo a écrit :Je propose d'exclure Bob l'éponge et Epicure. Ce sont les seuls à aborder le sujet sous un angle politique... ;) :Rouge: :arrow:

bon, ca y'est, je te deteste.
je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.

bob l'eponge
Membre expert
Membre expert
Messages : 2089
Inscription : 11 mai 2013 13:46
Voiture : x5 e70 30d

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par bob l'eponge »

en plus, c'est Damien qui a commencé :pig:
je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.

Avatar de l’utilisateur
yopsolo
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 7234
Inscription : 14 avr. 2013 20:14
Voiture : Triumph TR6; Alfa Romeo Stelvio
Localisation : Far West

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par yopsolo »

Tu es irrécupérable... :geek:

bob l'eponge
Membre expert
Membre expert
Messages : 2089
Inscription : 11 mai 2013 13:46
Voiture : x5 e70 30d

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par bob l'eponge »

je vais m'abstenir de donner ma pensée ;)
je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.

Avatar de l’utilisateur
Davidcentrale
Membre expert
Membre expert
Messages : 4490
Inscription : 08 oct. 2014 11:03
Voiture : BMW 320d Edition Luxe E90 -> 330d F31 M Sport

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par Davidcentrale »

Il y a un sujet sur lequel la classe politique s'entend bien, c'est celui des taxes sur le carburant.

La gauche fait n'importe quoi et la droite ne s'y oppose pas vraiment.

Le niveau global de notre classe politique descend gravement en fleche. Pas un pour relever l'autre.

Les ecolos se déchirent.
Le PS est à la rue.
La droite se retrouve à gérer des conneries à la Morano.
Le FN se tape dessus en famille à la vue de tous.
Je mets de coté le PC et Besancenot qui n'existent plus et Melenchon, un bonimenteur aboyeur de 1ere classe.
Et le Modem-UDI est...inexistant.

On est bien Tintin. :lol!:

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 12134
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par klawal »

Au moins, lui, il aime l'Automobile... :D

Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Krys76
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 1592
Inscription : 23 janv. 2009 00:00
Voiture : -)
Localisation : Haute-Normandie

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par Krys76 »

:lol: il aime l'automobile et il a raison.... C'est gratuit, c'est l'état qui paye :pirat:

Avatar de l’utilisateur
Davidcentrale
Membre expert
Membre expert
Messages : 4490
Inscription : 08 oct. 2014 11:03
Voiture : BMW 320d Edition Luxe E90 -> 330d F31 M Sport

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par Davidcentrale »

Le rééquilibrage diesel / essence est en train de se faire de lui meme sans réalignement des taxes.

En plus, la supercherie est un peu grosse puisque la baisse ne concernerait que le E10 et pas les autres SP. :study:

Les petits modeles jusqu'à la catégorie des compactes redeviennent majoritaire en essence, notamment sur le marché des particuliers. Et ce sont ces modeles qui frequentent nos villes.

sandra.m
Membre expert
Membre expert
Messages : 2870
Inscription : 06 févr. 2013 00:29
Voiture : Citroen V6 24 1999 - DS 23ie - Bmw e36 compact "open air"

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par sandra.m »

Le rééquilibrage continue (Essence/ Diesel)

http://r.search.yahoo.com/_ylt=A0LEVx8P ... 8w844J3M8-

Cela, il me semble commence à changer nos habitudes ... (Assez influencées par les "politiques" depuis 20 voire 30 ans).

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q= ... z2NAwYCDJA
Dernière modification par sandra.m le 27 déc. 2016 15:52, modifié 1 fois.

JLB
Membre bavard
Membre bavard
Messages : 525
Inscription : 05 oct. 2011 15:22
Voiture : Berline 530d X-Drive G30, finition Luxury + autres options

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par JLB »

Les taxes sur les carburants devraient refléter le contenu CO2 de ces mêmes carburants, et non pas refléter une volonté politique de favoriser une technologie (diesel entre autre) plutôt qu'une autre, parce que nos constructeurs avaient à l'époque réussi à faire un très bon lobbying!
Donc qu'il y ait un ré-équilibrage des taxes ne me gène pas en soi! Par contre que l'Etat en profite pour augmenter globalement le niveau de taxes me gène bien sûr.

Je lis certains messages qui ne sont pas corrects. Je me sens obligé de rappeller que le CO2 n'a aucun impact sur la santé (les bulles de Champagne, de bière, des sodas sont du CO2). Par contre il est reconnu avoir un impact sur le réchauffement climatique.
Les autres constituants contenus dans les gaz d'échappement des voitures diesel et essence (particules, NOx, SOx, CO, aromatiques imbûlés) ont eux un effet négatif sur la santé des gens. Des normes sont établies au niveau européens (de plus en plus contraignantes bien sûr), et les constructeurs, via différents dispositifs de dépollution, doivent faire en sorte que leurs véhicules passent les normes. Ces dispositifs sont bien sûr payés par le consommateur lorsqu'il achète son véhicule.

C'est pour cela que les taxes (ou bonus/malus) à l'achat ne sont basées que sur les consommations/émissions de CO2. Et que les taxes sur les carburants ne devraient refléter que leur contenu CO2.

Avatar de l’utilisateur
HenryXD
Membre actif
Membre actif
Messages : 263
Inscription : 13 nov. 2016 14:18
Voiture : BMW F33 35XD

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par HenryXD »

bob l'eponge a écrit ::welcom: epicure.

gauche-droite-syndicat-politique....tous dans le meme panier :evil:

juste bon a nous prendre du pognon.

je suis moi aussi "pour" l'alignement de l'essence et du gasoil, mais alors, alignons l'essence au gasoil, et pas l'inverse.

par ailleurs, tout a fait d'accord avec Schutz: en Allemagne, au Lux, en Belgique, on observe la meme difference de prix entre gasoil et essence, alors que l'essence couterait moins chere a produire que le gasoil :roll:

je crois que seule la Suisse a un go plus cher que le sans plomb.

Correcte,

ici au Lux l'essence est plus chère que la diesel. Et tu as encore raison, le diesel est un produit dérivé de l'essence (parmis beaucoup d'autres).
Les prix en france sont abusé, faudra plutot plafoner le tout, comme c'est le cas ici au Lux, bizarrement on a tous les mêmes prix dans n'importe quelle station service, locale, sur autoroute de marque x ou y.

Même si le prix du diesel équivaut celui de l'essence, une voiture au diesel fera (aux normes actuelles) plus de km avec x litres. Donc perso je reste encore sur le diesel :D

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Steph
Membre expert
Membre expert
Messages : 3729
Inscription : 28 nov. 2009 00:00
Voiture : Panda

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par Steph »

Comment produit-on du gazole et de l'essence à partir du pétrole brut :
(vulgarisation rapide)

Image

Première étape : éliminer les impuretés contenues dans le brut (sable, eau, gaz…). Un pétrole de type arabique par exemple, contient environ 1% de gaz qui pourra être envoyé directement chez le consommateur par un gazoduc, ou liquéfié pour fournir du butane ou du propane.

Deuxième étape : la distillation. Le pétrole est chauffé pour séparer les différentes "coupes". En fonction de la température d'ébullition, on obtient des produits différents.

Les trois principales "coupes" pétrolières sont les légers ( les composés gazeux et les essences dont la température d'ébullition se situe entre 40 et 210°C), les moyens (kérosène, diesel et fuel domestique, dont la température d'ébullition se situe entre 170 et 360°C) et les lourds (fuel lourd ou résidus).

Le gazole

Le gazole commercialisé provient en général directement de cette distillation.
Il doit subir plusieurs traitements pour répondre aux spécifications de qualité en vigueur : hydrodésulfuration (élimination du soufre par un procédé catalytique sous hydrogène), hydrotraitement pour améliorer l'indice de cétane (qui influe sur la capacité d'auto-inflammation dans le moteur), abaissement de la teneur en polyaromatiques (réduction des précurseurs de particules pour réduire les rejets polluants), contrôle de la densité, etc…

A ce stade, le gazole "standard" répond aux réglementations européennes. Ensuite, chaque distributeur peut, s'il le souhaite, améliorer son produit : ajout d'un additif détergent (pour limiter l'encrassement du moteur), amélioration des caractéristiques à froid, anti-mousse, masque d'odeur…

La provenance : un critère de choix pour le gazole

La qualité du pétrole brut est très importante pour le gazole ; le Brent (extrait en mer du Nord), est particulièrement recherché en raison de certaines caractéristiques, notamment une faible teneur en soufre.

Pour la filière essence, au contraire, la provenance du brut importe peu.
En effet, pour atteindre les caractéristiques requises pour les essences sans plomb, on a recours à différents procédés de raffinages qui fournissent des bases qui seront mélangées pour fabriquer l'essence aux propriétés voulues : on ne peut pas, comme pour le gazole, utiliser la coupe issue de la distillation telle quelle.

L'essence

Le but est de répondre aux normes de qualité imposées (volatilité, indice d'octane, densité, teneur en composé aromatiques et oléfiniques, teneur en benzène).
Cinq procédés sont principalement utilisés pour obtenir des "bases" que l'on mélangera ensuite en quantités variables pour obtenir la qualité voulue : l'alkylation, l'isomérisation, le réformage, le craquage catalytique, et l'éthérification. Chaque procédé donnera naissance à une base. Pour obtenir de l'essence sans plomb, on associe par exemple du butane, de l'alkylat, de l'isomérat, du réformat et un produit issu de l'éthérification de biocarburants : MTBE ou ETBE.

Comme le gazole, l'essence peut être améliorée par différents types d'additifs, tels que les additifs détergents qui permettent de maintenir les moteurs propres.

Source : l'internaute
http://www.linternaute.com/science/envi ... erie.shtml

Je suis atterré par la bourse CO2 que la finance met en place et par l'approche globale de la pollution qui en découle.

Comme exprimé très justement par JLB, le CO2 n'est pas un toxique, mais les microparticules et les composants aromatiques imbrulés eux, le sont.

Le CO2 est absorbé par la végétation et la forêt, mais on coupe la forêt pour planter du palmier à huile ou de la canne à sucre. :scratch:

Au final :

- on supprime plus d'absorbeurs de CO2 (puits carbone = forêts) sur la planète que l'on réduit d'émissions, nous allons donc dans le mur.

- on oblige les constructeurs à produire des moteurs plus polluants (combustion en mode déstratifié) en particules pour émettre moins de CO2.

Une réduction drastique des émissions de CO2 passe par une réduction drastique des combustions !
Tout le reste n'est que foutaises qui empirent la situation initiale en alimentant un nouveau support de marché : la bourse CO2.

JLB
Membre bavard
Membre bavard
Messages : 525
Inscription : 05 oct. 2011 15:22
Voiture : Berline 530d X-Drive G30, finition Luxury + autres options

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par JLB »

Merci Steph pour cette article de vulgarisation sur le raffinage, maillon essentiel entre le pétrole brut et le client final de produits pétroliers (automobilistes, compagnies aériennes, industriels, etc...).

La réalité du fonctionnement d'une raffinerie est bien plus complexe que ça, mais ce qui est décrit dans l'article est amplement suffisant.

Tu dis aussi que tant que nous brûlerons des énergies fossiles (gasoil, essence, gaz, charbon, etc...), nous continuerons à produire du CO2. C'est exact. C'est pour cela qu'il faut par tous les moyens mais sans casser l'économie, réduire l'utilisation des énergies fossiles.

Et pour ce faire, il n'y a pas 36 solutions: il faut taxer les émissions, et permettre de négocier des droits d'émission.

Sur ce dernier point, je dois dire que je diverge un tantinet avec ton point de vue. Je m'explique.

Un objectif essentiel du monde économique de demain (COP 21,...) sera de réduire globalement les émissions de CO2. Les gouvernements vont taxer de plus en plus lourdement les émissions de CO2 des particuliers et des Sociétés (automobilistes, industriels, etc...). Si un industriel "A" par exemple veut réduire sa production de CO2 de 1000 t/mois parce qu'il estime qu'il paye trop de taxes CO2, mais que l'investissement pour le faire est trop cher (disons 100 millions d'€), et bien il ne le fera pas. Si maintenant il trouve un autre industriel "B" chez qui on peut réduire les émissions de CO2 de 1000 t/mois aussi mais pour un coût d'investissement bien plus faible (disons 10 millions d'€), et bien l'industriel A pourra rentrer en négociation avec B pour réaliser à deux cet investissement chez B et réduire l'un et l'autre leurs taxes CO2, tout en réduisant l'un et l'autre l'investissement nécessaire. Le but est de réduire les émissions sans mettre à plat l'économie!

Ça peut paraître immoral à beaucoup de gens, mais c'est le plus sûr moyen d'arriver rapidement à des résultats.

Ce concept n'est pas nouveau et n'a rien à voir avec la finance. D'ailleurs l'idée (il y a une quinzaine d'années que l'on en parle) ne vient pas du milieu financier mais des industriels eux mêmes (nous défendions ce concept dans la société dans laquelle je travaillais) et d'économistes de renom (Jean Tirole, prix Nobel français d'économie en 2014, soutient tout à fait ce concept dans son dernier livre "Économie et bien commun", page 63. Et il n'est pas le seul).

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Steph
Membre expert
Membre expert
Messages : 3729
Inscription : 28 nov. 2009 00:00
Voiture : Panda

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par Steph »

Et pourtant...

Je vais essayer de vulgariser un système qui a permis de créer récemment de nombreux produits dérivés. (Je m'excuse par avance pour cette tartine qui va sembler indigeste probablement à beaucoup)

La bourse du carbone est un type de marché de droits à polluer pour les gaz à effet de serre.

Les mécanismes de marchés environnementaux sont beaucoup plus ancien et reposent sur l'analyse de Ronald Coase (Prix Nobel) dans les années 1960.

http://www.alternatives-economiques.fr/ ... 27580.html

L'EU ETS (European Union Emission Trading Scheme = le marché européen du carbone) n'est pas le premier.
Les premiers mécanismes d’échange de droits de polluer furent mis sur pied en Amérique du Nord afin de combattre les émissions de polluant atmosphérique causant les pluies acides aux États-Unis (protocole de Montréal il a une 30aine d'années).

Ces mécanismes initiaux ont permis de diminuer notablement les pluies acides, mais il n'était pas spéculatif ni cotable et à ce titre comporte des différences importantes avec le système de bourse du carbone.

Commençons par les bons côtés.

La bourse du carbone permet effectivement de réduire les coûts d'adaptation de son industrie à une limite à l'émission : sans bourse, une firme A en dessous de son quota ne fera plus aucun effort de réduction (même s'ils sont faciles et peu coûteux pour elle), alors qu'avec une bourse un effort de réduction pourra se monnayer.

A l'inverse, une industrie B qui dépasse son quota et pourrait difficilement (à grands frais) réduire ses émissions pourra acheter des quotas en plus. Globalement, l'ensemble A + B peut réduire ses émissions à moindre frais que si la même réduction est exigée séparément à chacun.

Par contre il est indiscutable qu'il existe d'autres effets consécutifs à la possibilité d'acheter des droits par des non-utilisateurs, des États émetteurs, etc...

Ce système permet une spéculation, des pressions à la baisse d'émissions par des acheteurs de droits non utilisateurs (groupe environnementalistes, gouvernements) et surtout la constitution d'un marché dérivé (achat et vente à terme).

Les droits d'émissions achetés sont négociables même si l'attribution initiale des droits (à titre gratuit ou onéreux, pour une durée limitée ou non, etc.) est indépendante du mécanisme de la bourse.

À l'issue de la phase pilote 2005-2007, il a bien fallu admettre que le système ne fonctionnait pas correctement !

Le bordel est apparu dès la 1ere phase en 2006, BlueNext (filiale de NYSE Euronext à Paris) était le marché Carbone au comptant le plus liquide du monde. Les marchés de New York et Chicago devront attendre que les États-Unis ratifient le protocole de Kyoto pour pouvoir également coter des droits d'émissions.

Début 2006, le permis d'émission pour une tonne de CO2 s'échangeait environ 25 € pour un volume de l'ordre de 2 000 000 de tonnes échangées sur BlueNext (autant te dire qu'il y eu un paquet de "petits profits" réalisés sur un marché purement virtuel !).

Mi-mai 2006, le cours a brutalement chuté (10€ environ) à la suite de la publication des statistiques montrant que les quantités de permis d'émission allouées excédaient les besoins réels ! Fin 2006, le prix du permis d'émission sur le marché spot s'écroule (proche de 0€) et tend vers les coûts de transaction (très faibles) entrainant avec lui quelques produits dérivés qui en étaient gavés mais sans que les gestionnaires ne le savent vraiment.

Cet effondrement de la valeur des droits d'émissions jusqu'en 2007 et un excédent de quotas par rapport à la demande pour cette période d'émission.

Ces mêmes gestionnaires ont découvert que les permis d'émissions ne sont pas transférable d'une période à l'autre, et donc que les permis valables pour 2005-2007 étaient sans valeur pour 2008 !

Acheter des droits d'émission était donc possible et bien moins coûteux que de réduire ses émissions !
Ce qui pouvait s'interpréter de différentes façons soit on considérait que c'était un échec et que les quotas étaient trop élevés.
Soit c'était une réussite : les réductions réalisées ont été en avance et suffisantes dès la fin 2005 ! :D

Début 2008, lorsque les premiers (et donc nouveaux) quotas de la phase 2 ont été mis en vente, leur prix de marché était cette fois fixé autour de 20 € la tonne. Il est monté jusqu'à un peu moins de 29 € la tonne mi-2008. Début 2010, le prix de la tonne s'est stabilisé autour de 13 € la tonne. Cette fois les quotas de la phase 2 sont devenus utilisables et stockables pour la phase 3 (contrairement au passage phase 1 à la phase 2) et limiter les pertes des gestionnaires, si tu vois ce que je veux dire...

En Février 2015, les députés de la commission Environnement du Parlement Européen ont autorisé la création d'une "réserve de stabilité de marché" prévue pour fin 2018. L'objectif étant de réussir à réguler ce marché en retirant des quotas d'émission de CO2 en période de récession et en redistribuer en période de croissance.

Bref, la bourse CO2 est effectivement néé d'intentions louables et réellement progressistes, mais au final c'est un nouveau marché qui a bénéficié de soutiens importants du secteur financier lors de sa création et conduit à l'apparition de produits dérivés totalement incontrôlés qui n'ont pas fait que des heureux.

(Je te fais grâce de la fraude à la TVA (sur les quotas carbone !) qui a permis de détourner 1,6 milliard d'euros en France en 2008 et 2009 et 5 milliards d'euros pour l'ensemble des États membres de l’Union européenne, depuis, la TVA sur les quotas a été supprimée...)

JLB
Membre bavard
Membre bavard
Messages : 525
Inscription : 05 oct. 2011 15:22
Voiture : Berline 530d X-Drive G30, finition Luxury + autres options

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par JLB »

Le système de droit d'émission de CO2 négociable est nouveau. Il a été mis en place en 2005 en Europe suite au protocole de Kyoto.
Et comme tout nouveau système, il y a des imperfections et des brêches dans lesquelles s'engouffrent bien évidement des acteurs concernés, et des acteurs du monde de la finance. Mais son principe est bon et n'est pas remis en cause, du moins à ma connaissance.

Le système capitaliste dans lequel nous vivons depuis bien plus longtemps est encore pleins d'imperfections et de vices. Les Gouvernements sont sans cesse en train d'essayer de le canaliser, de le rectifier. Et pourtant personne n'envisage sérieusement de changer de système!

bob l'eponge
Membre expert
Membre expert
Messages : 2089
Inscription : 11 mai 2013 13:46
Voiture : x5 e70 30d

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par bob l'eponge »

j'ai fait installé une chaudiere a pellet il y a 6 ans.

j'ai eu droit a un credit d'impot, et j'ai également recu un certificat (je ne me souviens plus son nom), mais il concernait le "credit carbone".
Sur le coup, je me suis dit qu il s agissait d une annerie, mais mon ex fournisseur de gaz (Primagaz) m a proposé 200 euros pour me le racheter.
en discutant autour de moi, on m a dit de faire le tour des pétroliers. j'en ai finalement tiré presque 1000 euros :shock: .

une legende dit que les installateurs garderaient ces certificats pour les revendre eux meme.
je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que tu comprends.

JLB
Membre bavard
Membre bavard
Messages : 525
Inscription : 05 oct. 2011 15:22
Voiture : Berline 530d X-Drive G30, finition Luxury + autres options

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par JLB »

Je ne connais pas ton cas particulier bien-sur, mais le fait d'avoir acheté une chaudière à bois en lieu et place d'un précédent chauffage au gaz (?), au fioul (?) ou à autre chose fait que tu as diminué par "x" tonnes/an les émissions de CO2! Tu brûles du bois qui dégage du CO2 mais ce CO2 est ensuite utilisé en photosynthèse pour refaire du bois, etc...Tout ce processus consomme un peu de CO2 tout de même (transport, broyage du bois, etc), mais c'est de loin moins polluant en CO2 que ton ancien chauffage!
Donc ce crédit de CO2 t'a été racheté par une société pour qui il fallait investir bien plus que 1000 € pour réduire sa production de CO2 de "x" tonnes/an.
Tu as fait une affaire, et elle aussi car sinon elle ne t'aurais pas offert 1000 €.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 12134
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par klawal »

Cette histoire de séparation artificielle du bon CO2 en provenance du bois, et du mauvais CO2 d'origine fossile me laisse un peu dubitatif.

Le CO2 quelque soit l'origine peut être utilisé en photosynthèse.

Qu'auparavant, il soit piegé dans le sol, en fossile, ou dans un arbre, dans les 2 cas il est piegé, et dans les 2 cas on le libère dans l'atmosphère en le brulant.

Si on commence à bruler plus de bois qu'il n'en repousse, on augmente aussi la concertation de CO2 dans l'atmosphère, non?
Et inversement, il suffirait de faire pousser plus de bois, pour piéger l'excédent de CO2 libéré par l'energie fossile, un piège facile...

:scratch:

:coucou:

JLB
Membre bavard
Membre bavard
Messages : 525
Inscription : 05 oct. 2011 15:22
Voiture : Berline 530d X-Drive G30, finition Luxury + autres options

Re: Royal veut égaliser les taxes sur l'essence et le diesel

Message par JLB »

Oui, damien4259 a raison.
Le bois mis en petites pellets pour utilisation dans le chauffage est produit par la filière bois qui coupe des arbres pour ce faire, et est obligée d'en replanter, pour entre autre assurer sa pérennité sur plusieurs générations.
Maintenant c'est sûr qu'à l'échelle de la planète, il y a déforestation. Mais la cause première n'est pas le bois de chauffage, mais la récupération de terres pour en faire des terres agricoles pour la filière huile de palme, canne à sucre, etc....
Le pétrole est en terre depuis des millions d'années. Lorsque nous le brûlons, nous ne replantons pas des arbres en compensation du CO2 dégagé! Si c'était le cas, le bilan CO2 serait neutre bien sûr. Mais nous n'aurions sans doute pas assez de place pour y planter les arbres! Car si il a fallu des millions d'années à la nature pour faire ce pétrole (et ce gaz) à partir de forêts, nous sommes en train de le consommer en 2 ou 3 siècles seulement...

Annonce publicitaire


Répondre

Revenir à « Discussions autour de l'automobile »

Annonce publicitaire