30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Tout ce qui est lié à l'auto, actu, code de la route, radars ...
Avatar de l’utilisateur
Thomas
Fondateur du site
Fondateur du site
Messages : 10394
Inscription : 15 janv. 2009 00:00
Voiture : BMW X4 20d
Localisation : Ile de France
Contact :

30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par Thomas » 18 nov. 2015 20:41

Ma-bmw.com vous propose de redécouvrir les 30 ans de l'histoire de la transmission intégrale BMW.

Savez vous qu'aujourd'hui près d'une BMW sur trois vendue est équipée de la transmission xDrive et que l'on compte pas moins de 110 modèles dotés du système BMW xDrive, dans 12 gammes différentes, auxquels s’ajoutent la hybride rechargeable BMW i8 et la BMW 225xe Active Tourer à transmission intégrale électrifiée.

Vous voulez faire le voyage avec ma-bmw.com ? Oui ? Alors installons nous au volant de la BMW 325i « Allrad » de 1985 pour faire ensemble la route jusqu'a la Série 7 de 2015 ;)


Priorités numéro un : motricité et dynamisme de conduite.
Les bases de ce formidable succès ont été jetées en 1985 avec la présentation de la BMW 325i « Allrad » au Salon international de l’automobile de Francfort. Les journalistes furent positivement surpris, dès les premiers essais, par l’agrément de conduite procuré par le véhicule. Le tout premier système de transmission intégrale BMW améliorait la motricité et augmentait la dynamique en courbe, en particulier dans les conditions météorologiques défavorables. Le magazine Auto Zeitung de l’époque titra : « Le nouveau champion du dynamisme s'appelle BMW ».

Image

Aujourd'hui, la transmission intégrale intelligente BMW xDrive porte ce dynamisme à de nouveaux sommets. Sur les nouvelles générations, la mise en réseau de la transmission intégrale avec le système intégré de gestion du châssis (ICM) permet de détecter et d'analyser la situation de conduite pour intervenir rapidement sur les différents systèmes d'assistance. Cette intervention peut être réalisée uniquement par le système xDrive ou en association avec le contrôle dynamique de stabilité (DSC), voire le contrôle de transmission. La répartition de la force est alors modulée de façon rapide et précise afin de maintenir l'agilité typique de BMW même en conduite en courbes particulièrement sportive.

Sur les berlines et modèles X (hors X1) équipés du système xDrive, BMW a préservé le caractère « propulsion » cher à la marque. Sur les modèles dotés de la transmission intégrale, le système envoie donc davantage de force motrice au train arrière, même en situation routière normale. La direction typique de BMW reste ainsi précise et quasiment libre d’effets de couple.

Pour conférer au véhicule une meilleure stabilité directionnelle et une tenue de cap supérieure, le système xDrive de dernière génération va jusqu’à augmenter le couple transmis au train arrière dès l’entrée en virage. Les nouveaux modèles reposants sur l’architecture traction (BMW Série 2 Active Tourer et Gran Tourer, BMW X1) et équipés du système xDrive, offrent le même niveau de sécurité que les modèles basés sur l’architecture propulsion. Le dénominateur commun est bien évidemment le légendaire plaisir de conduire de la marque.

Image

Une technologie en développement constant depuis 1985.
La transmission intégrale permanente de la BMW 325i « Allrad » présentée en 1985 répartissait la force motrice de façon constante, à raison de 37 % sur le train avant et 63 % sur le train arrière. Afin d’améliorer la motricité et la stabilité, les viscocoupleurs du différentiel central et du pont autobloquant arrière compensaient les différences de vitesse de rotation des roues avant et arrière. Le véhicule fut bientôt rebaptisé BMW 325iX et également proposé en version « touring » à partir de 1988 (écriture en minuscules jusqu’à la version E46).


1991 : la BMW 525iX.
Trois ans plus tard, la transmission intégrale fut lancée sur la Série 5. La répartition du couple était pour la première fois gérée de façon électronique. Le nouveau système était pourvu d’embrayages multidisques à réglage continu et automatique afin de pouvoir faire varier la répartition de la force motrice, configurée à 36 % sur le train avant et 64 % sur le train arrière en situation normale. Dans un premier temps, le train arrière fut équipé d’un embrayage multidisque à commande hydraulique, remplacé plus tard par l’intervention régulée électroniquement du système de freinage. Pour analyser la motricité instantanée, le système prenait en compte la vitesse de rotation des roues communiquée par l’ABS, l’état du système de freinage, la vitesse du moteur et la position du papillon des gaz.

Image

Le système de transmission intégrale qui équipait la BMW 525iX s’avéra dès l’origine plus performant par rapport à la concurrence. La gestion électronique permettait des réactions particulièrement rapides et précises, ce qui garantissait un comportement neutre et sécurisant même sur les routes pluvieuses et enneigées. La première Série 5 à transmission intégrale fut également proposée en berline ou en version touring.

Image

1999 : de nouvelles perspectives avec le Sports Activity Vehicle (SAV).
Peu avant le tournant du siècle, BMW fit sensation en lançant un concept inédit de véhicule. La BMW X5, qui fut le premier Sports Activity Vehicle (SAV), s’imposa grâce à un comportement dynamique jusqu’alors inconnu sur le marché des véhicules tout-terrain. Les caractéristiques du système de transmission intégrale BMW n’y étaient, bien sûr, pas étrangères. La force motrice était répartie par un train épicycloïdal à raison de 38 % sur les roues avant et 62 % sur les roues arrière. Grâce à son système de contrôle dynamique de stabilité (DCS), à son frein automatique de différentiel (ADB-X) et son assistant de motricité en descente (HDC), la nouvelle BMW X5 se prêtait tout aussi bien à une conduite dynamique sur asphalte qu’à des escapades hors bitume.

Après le lancement retentissant du concept SAV, BMW poursuivit sans relâche le développement de ses systèmes de transmission. L’année suivante, en 2000, la transmission intégrale fut proposée en version spécifique sur la quatrième génération de la Série 3.

2003 : xDrive fait ses débuts sur la BMW X3 et la BMW X5.
Quatre ans plus tard, BMW élargit le concept SAV introduit en 1999 par la BMW X5 à un autre segment, faisant à nouveau figure de pionnier. Avec ses dimensions plus compactes que celles de la BMW X5 et son agilité accrue, la toute nouvelle BMW X3 s’imposa comme un véhicule exceptionnel, car unique en son genre. Elle resta le seul véhicule premium de sa catégorie durant des années.

Image

Dans le domaine de la technologie de transmission intégrale, BMW s'offrit également une longueur d'avance avec le développement du nouveau système xDrive, inauguré la même année sur la BMW X3 et la BMW X5. Grâce à son embrayage multidisque à commande électronique, extrêmement rapide et implanté dans la boîte de transfert, et à sa mise en réseau avec le contrôle dynamique de stabilité DSC, le système assurait une répartition variable de la force motrice en toutes circonstances. Outre les vitesses de rotation des roues, l'analyse de la motricité momentanée incluait pour la première fois l'angle de braquage, la position de la pédale d'accélérateur et l'accélération latérale, autant d'informations fournies au système par le DSC. Cette solution fit du système xDrive une transmission intelligente et unique en son genre. Un statut dont le constructeur bavarois peut encore se targuer aujourd'hui. Contrairement aux systèmes de transmission intégrale traditionnels, qui ne réagissent qu'en cas de patinage des roues, le xDrive détecte en amont toute tendance au survirage ou au sous-virage, qu'il compense en modifiant la répartition du couple moteur sur les roues.

Image

Les modèles X ne furent pas les seuls à profiter par la suite de la transmission intégrale intelligente xDrive. Les berlines et les versions « touring » de la Série 3 et de la Série 5 en furent également équipées. Jusqu'à son remplacement par son successeur en 2010, le modèle BMW X3 de première génération se vendit à 600 000 exemplaires dans le monde. Peu avant, le modèle BMW X5, dont la deuxième génération fut commercialisée en 2006, avait franchi le cap symbolique du million d'unités vendues.

2008 : Contrôle dynamique de la transmission et technologie hybride dans le SAC.
Les deux Sports Activity Vehicle s’étant imposés avec succès sur leur segment, BMW présenta au Salon international de l’automobile de Francfort de 2007 le premier coupé de type Sports Activity. La toute nouvelle BMW X6 incarnait avec éclat le dynamisme propre aux modèles X. La transmission intégrale intelligente était, pour la première fois, associée au contrôle dynamique de la transmission, qui répartit de façon variable le couple entre la roue arrière droite et la roue arrière gauche et procure une agilité et une stabilité exceptionnelles, même en cas de transfert de masse soudain ou de poussée du véhicule. À peine un an plus tard, la BMW ActiveHybrid X6 prouvait que l’alliance entre transmission xDrive et entraînement hybride fonctionnait parfaitement. En 2009, BMW M GmbH enrichit sa gamme de voitures de sport hautes performances de deux modèles d’exception. La BMW X5 M et la BMW X6 M apportèrent au monde de la transmission intégrale une personnalité sportive et des performances inédites grâce à un système xDrive spécifique accouplé au système de contrôle dynamique de la transmission.

Image

La même année, la BMW X1, qui resta longtemps le seul véhicule de sa catégorie sur le segment des SAV compacts premium, fêta sa première. Comme sur la nouvelle BMW X3 de 2010, sa transmission intégrale intelligente peut être associée au contrôle de la transmission. Grâce à un freinage ciblé de la roue arrière intérieure à la courbe et à une augmentation simultanée de la force motrice, le véhicule se place en courbe de façon particulièrement spontanée et précise. Ce procédé accroît encore davantage l’agilité des deux modèles.

Le xDrive étendu à d’autres gammes.
Parallèlement au succès retentissant de la gamme X, BMW n’a cessé d’étendre son offre de variantes à transmission intégrale à d’autres gammes. Parce qu’elle améliore l’agilité et la précision en courbe, la transmission intégrale intelligente xDrive procure des sensations intenses au volant, tout en constituant un compromis idéal entre dynamisme et confort. Rien d’étonnant donc à ce qu’elle ait été adoptée en 2009 par la Série 7 de BMW. Au printemps 2012, c'est au tour du coupé et du cabriolet de la Série 6. La transmission intégrale xDrive est en outre disponible sur les Séries 3 et 5 ainsi que, depuis 2013, sur les versions Cabriolet, Coupé et Gran Coupé de la Série 4 revisitée.

Développement et progrès.
Avec la BMW X4 lancée en 2014, BMW donna un nouvel élan à la gamme moyenne premium. Le nouveau Sports Activity Coupé (SAC), qui conjugue de façon unique plaisir de conduire, sophistication et fonctionnalité moderne, est proposé en de nombreuses motorisations et doté en série de la transmission intégrale xDrive. La même année, BMW présenta la troisième génération de la BMW X5, la deuxième génération de la BMW X6 et une version M Sport des deux modèles. Le système xDrive fit également ses débuts sur la BMW Série 2 Active Tourer, une vraie première, car BMW associait pour la première fois son système de transmission intégrale intelligent à une architecture traction avant moderne.

Image

Avec la BMW i8 dévoilée en 2014, le groupe BMW explore de nouvelles voies en matière de transmission intégrale : cette sportive 2+2 places embarque un système d'entraînement hybride rechargeable à la pointe de la technologie, qui associe un moteur thermique entraînant les roues arrière et un puissant moteur électrique entraînant les roues avant.

La rencontre de BMW xDrive et BMW eDrive.
Les avancées technologiques offertes par les tout derniers modèles à transmission intégrale de BMW donnent une nouvelle impulsion à la mobilité de demain. Après le lancement de la BMW i8, le premier véhicule hybride rechargeable de série de la marque fait son entrée sur la scène internationale avec la BMW X5 xDrive40e de la marque phare du groupe. Grâce à la transmission intégrale permanente BMW xDrive et à la technologie BMW EfficientDynamics eDrive, ce Sports Activity Vehicle séduit autant par sa sportivité et sa souveraineté fascinantes que par son efficacité hors du commun. La gestion hybride intelligente optimise en permanence l'interaction efficace et parfaitement réactive aux souhaits du conducteur entre le moteur thermique et le moteur électrique. Quel que soit le mode, la transmission intégrale intelligente BMW xDrive transmet sans relâche la puissance des deux moteurs à la chaussée.

BMW Série 7 : direction active intégrale et BMW xDrive réunis.
En septembre 2015, la sixième génération de la BMW Série 7 a fêté sa première mondiale au Salon international de l'automobile de Francfort. Ce modèle de prestige de la marque affiche des innovations sur tous les fronts et est d’ores et déjà disponible avec la transmission à 4 roues intelligentes BMW xDrive. La nouvelle limousine de luxe est la première à associer pour la première fois la transmission intégrale intelligente et une direction active intégrale, dotée d’un essieu arrière directeur.

Image



Et vous, que pensez vous de la transmission intégrale ? Avantage ou inconvénient ? Plaisir ou efficacité ?
Est ce une option que vous recommanderiez ?

:coucou:

Thomas

Avatar de l’utilisateur
captaincook
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 6024
Inscription : 07 nov. 2014 22:50
Voiture : 420D Gran Coupe M-Sport Carbonschwarz
Localisation : Pays du Kouign-amann

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par captaincook » 18 nov. 2015 22:01

:coucou:

Merci pour cet excellent article, Tom.

J'ai eu le xDrive sur mon ex E83 et mon ex E53.

C'est très bien que ça existe et je pense aussi que c'est très au point aujourd'hui.

Mais pour part, compte tenu de l'utilisation que j'ai de mes véhicules et de ce que j'ai pu constater sur mes BMW simple propulsion, je ne suis pas tenter de prendre un modèle xDrive.

Plus cher, plus lourd, sans doute un poil plus gourmand mais ça n'est pas très important pour moi. Par contre plus contraignant concernant le remplacement des pneus et plus complexe donc plus potentiellement source de panne ou d'ennui dans le temps. Ce ne sont pas les exemples qui manquent sur le forum.

Par contre, pour tous ceux qui roulent beaucoup, et par tous les temps, oui, je le conseillerais.
Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer (dicton de marin breton)

Avatar de l’utilisateur
P@t
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 5420
Inscription : 09 sept. 2011 19:12
Voiture : Passat Variant 1.9tdi - DISCOVERY3-2.7TDV6-HSE (reservé)
Localisation : Ardennes

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par P@t » 18 nov. 2015 22:21

Sur mon X5, cela m'a permis d'affronter des conditions de circulation dont je ne sais si j'aurais pu le faire avec une propulsion.
Ayant besoin de pouvoir me déplacer sans trop être à la merci de l'état des routes hivernales, j'ai de nouveau opté pour le Xdrive sur ma F30.
Par ailleurs, mais ce n'est qu'un a priori, je pense que le Xdrive peut aider à mieux passer la puissance.
Si un jour mes besoins de circuler venaient à changer, je ne reproduirais pas ce choix, et ce, pour les raisons évoquées par captain.
"La vie offre toujours deux pentes, ou tu grimpes ou tu te laisses glisser"

Avatar de l’utilisateur
captaincook
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 6024
Inscription : 07 nov. 2014 22:50
Voiture : 420D Gran Coupe M-Sport Carbonschwarz
Localisation : Pays du Kouign-amann

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par captaincook » 18 nov. 2015 22:29

:coucou:

C'est tout à fait ça.

Je suis en retraite, j'habite en Bretagne, je fais 10000 kms par an (avec la F31, pareil avec la Yaris) et je peux me permettre de choisir plus ou moins quand je veux faire mes longs trajets, donc pas vraiment besoin de xDrive.

Mon fils fait entre 40 et 50000 kms par an pour son boulot, évolue toute l'année dans un secteur situé entre Bordeaux, Lyon et Nice et je ne pourrais que lui conseiller le xDrive s'il devait prendre une BMW.
Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer (dicton de marin breton)

Avatar de l’utilisateur
capcir
Membre actif
Membre actif
Messages : 116
Inscription : 03 févr. 2013 15:17
Voiture : F25 LCI
Localisation : 66

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par capcir » 19 nov. 2015 08:22

:coucou:

Je suis dans la même optique que Captain, j'ai eu sur mes ex E83 et 84, le xdrive et j'ai apprécié.

Par contre, actuellement, bien que circulant quotidiennement, dans les Pyrénées Catalanes, je
surveille du coin de l'oeil la météo et j'hésite pas à décaler mes moments de plaisir à la montagne.

Effectivement, je le recommande pour celui qui doit se déplacer par tous les temps, (avec pneu alpin
c'est encore mieux), mais pour mon dernier achat le surplus du xDrive ainsi que le coût de fonctionnement
m'ont fait revenir à la propulsion.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 10922
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par klawal » 19 nov. 2015 09:01

Pour rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar, précisons que la mode des transmissions intégrales a été lancé par…Audi, et rendu populaire grâce aux succès en Rallye par l'Audi Quattro.

Par la suite, dans les années 80 tous les constructeurs se sont engouffrés dans cette voie avec plus ou moins de succès (Opel, Ford, mais aussi PSA, et Renault…)

BMW y est venu tard. S'ils ont persisté dans cette voie, c'est parce que par rapport à leurs propulsions de l'époque, un peu instable quand même, cela apportait un vrai plus, contrairement à leurs concurrents qui étaient en traction et où en usage courant, cela apportait plus d'inconvénients que d'avantage.

Seul Audi, parmi les tractions, a persisté et en a fait une image de marque.

;) :coucou:

Avatar de l’utilisateur
Durango
Membre expert
Membre expert
Messages : 3806
Inscription : 07 oct. 2015 09:21
Voiture : ex BMW F30 320d xdrive Pack M 184ch - Seat Leon FR TSI 150

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par Durango » 19 nov. 2015 09:18

:Merci: TOM pour cet article très instructif.

C'est pas cool de me faire peur avec le Xdrive en disant qu'il y a plein de soucis :lol!:

Je l'ai choisi car je roule beaucoup (30-35000kms/an), je rentre souvent en franche comté, en Suisse et je vais aussi dans les alpes. Donc pour moi la propulsion n'était pas envisageable.

Après 5000kms en 7 semaines, voici mes constatations par rapport à mon ancienne laguna III qui était une traction avec 4 roues directrices :
-plus de problème de roues avant qui patinent dès que tu accélères fort au démarrage ou sous la pluie :Top:
-sur routes pleines de boue (merci les paysans :) ), je n'ai a aucun moment senti la voiture partir à droite ou gauche, même en virage, ce n'était pas le cas avec la précédente malgré ses 4 roues directrices.
-sous la pluie, la voiture restitue un sentiment de sécurité à son conducteur par un comportement très saint en toutes circonstances (même sous gros orages avec beaucoup d'eau sur la route).

Donc pour le moment, je dirais que je suis pleinement satisfait du système Xdrive. J'en dirai plus quand je l'aurai essayé sous la neige avec mes 4 pneus hiver. 8)
Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre.

Avatar de l’utilisateur
toby64
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 9233
Inscription : 29 août 2010 01:00
Voiture : Nissan Navara
Localisation : 64

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par toby64 » 19 nov. 2015 09:21

Pour l'utiliser souvent sur la neige, je suis très content du xdrive, a 2 bémols près :
- la fiabilité de la BT sur les e83 ( soit parce que les e83 étaient le plus rependu avec cette BT, soit pour une raison spécifique au e83 ? )
- son fonctionnement a l'arrêt : autant c'est super efficace en dynamique, autant quand on est planté, ca n'est plus au top. par ex, il débraye les roues av si on braque. essayez de sortir d'un créneau sur la neige ! :) et le principe qui consiste a remplacer le blocage du différentiel, ou le différentiel a glissement limité par la gestion séparée des freins d'un même essieux, n'est pas a mon avis assez efficace a l'arrêt, ce qui fait que si une roue patine, le système n'est pas capable de la freiner de façon suffisante l'autre roue pour déplacer la voiture.

Ce qui peut se comprendre dans la mesure ou les BMW ne jouent pas dans la court des Toyota LC, mais dans la mesure ou ca n'est pas grand chose a rajouter, sans enlever des performances au reste, ca serait intéressant, ou de pouvoir le gérer en manuel.

je me suis déjà retrouvé dans des position délicates avec mon ex e83 sur la neige, a chaque fois roue braquées a l'arrêt.

A part ca, en montagne, c'est un vrai régal !
je suis curieux de savoir ce que ca vaut face au système des SUV Nissan aujourd hui ?

En ligne
Avatar de l’utilisateur
bds91
Membre bavard
Membre bavard
Messages : 661
Inscription : 17 janv. 2009 00:00
Voiture : X6 4.0D

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par bds91 » 19 nov. 2015 09:35

Merci pour reportage très instructif et super intéressant :D

Avatar de l’utilisateur
Steph
Membre expert
Membre expert
Messages : 2973
Inscription : 28 nov. 2009 00:00
Voiture : oui

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par Steph » 19 nov. 2015 11:25

J'ai eu 2 BMW intégrales (e53 et e70), le X-drive permet une répartition de couple importante et continue entre les 4 roues, c'est assez efficace.

Par contre comme tout glissement, il y a une usure et aucune maintenance étant prévue par la marque sur les boite de transfert (vidange, remplacement de garnitures, etc...), il vaut mieux les avoir sous garantie et avec < 100 000 km car BMW ne répare pas les BT en concession, mais les change.

Le comportement sur sols détrempés est excellent.
Sur la neige ça va tant qu'on a les pneus adaptés et que ça ne patine pas, dans le cas contraire on se retrouve tanké.

La direction des modèles X-drive montre logiquement plus d'inertie sans que ça soit dramatique,
mais c'est une des raisons (après les soucis de fiabilité) qui m'ont conduit à reprendre une série 3 en propulsion.

Le Torsen des Audi Quattro est AMHA plus fiable dans la durée et plus efficace dans la neige.

Klawal >> après avoir rendu à César ce qui lui appartient, on pourra aussi restituer à Yamato ou Asuka le sien, car Subaru est le premier constructeur à avoir diffusé une voiture de tourisme avec une transmission intégrale il y a plus de 30 ans ! La marque en a même fait sa spécificité.

http://subarucar.net/le-systeme-de-trac ... its-subaru

La qualité de cette transmission et sa durabilité reste pour moi (et les Helvètes) la référence du marché juste devant le "Quattro". :coucou:
Dernière modification par Steph le 20 nov. 2015 23:28, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thomas
Fondateur du site
Fondateur du site
Messages : 10394
Inscription : 15 janv. 2009 00:00
Voiture : BMW X4 20d
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par Thomas » 19 nov. 2015 11:52

Merci pour vos réactions et avis intéressants.

De mon coté cela fait un moment que je n'ai pas roulé en 2 roues motrices :
Audi S3
BMW X3
Audi Q5
BMW X4

J’apprécie particulièrement de ne jamais avoir de perte d'adhérence à l'acceleration (en même temps avec 190cv ...) même sous la pluie...

... mais d'un autre coté j'ai quand même l'impression que cela rend la voiture plus lourde, moins fun, moins vivante.

Vous aurez deviné qu'une grosse partie de ce reportage vient de BMW, ils ont donc oublié de parler de Subaru ou Audi :D

:coucou:

Avatar de l’utilisateur
toby64
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 9233
Inscription : 29 août 2010 01:00
Voiture : Nissan Navara
Localisation : 64

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par toby64 » 19 nov. 2015 21:27

fap74 a écrit :Steph m'a devancé pour répliquer à klawal sur le fait que ce soit Subaru qui a démocratisé l'intégrale sur les berlines dans les années 1970
Et en cherchant plus loin dans google t en trouveras d autres!
mais l important est le mot 'democratisé' !
Je ne suis pas sur que la commande de la wehrmacht soit classé dans cette cathegorie !
Dernière modification par toby64 le 19 nov. 2015 23:37, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 10922
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par klawal » 19 nov. 2015 22:12

J'ai fait une petite recherche sur le net

Sauf erreur, la Quattro était bien la première voiture de série à avoir une transmission 4 roues permanentes.

Les Subaru étaient des 4x4 enclenchables à l'ancienne jusqu'en 1987

;)

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 10922
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par klawal » 19 nov. 2015 22:14

Le système de traction intégrale symétrique constitue la pierre angulaire du concept de conduite active/sécurité active de Subaru, concept selon lequel les véhicules sont conçus pour accorder aux conducteurs la maîtrise, la manouvrabilité et la puissance qui leur permettront d’éviter les situations dangereuses. Première à offrir une voiture de tourisme à quatre roues motrices il y a de cela plus de 30 ans et une traction intégrale à prise permanente en 1987, Subaru est un leader mondial du développement des systèmes de traction intégrale pour le marché de la voiture de tourisme.
La Quattro date de 1980, la Subaro intégrale permanente de1987

Avatar de l’utilisateur
MichelB
Débutant
Débutant
Messages : 25
Inscription : 31 oct. 2015 04:31
Voiture : BMW 530d
Localisation : Tours

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par MichelB » 19 nov. 2015 22:26

klawal a écrit : Sauf erreur, la Quattro était bien la première voiture de série à avoir une transmission 4 roues permanentes.
J'aurais dit le Range Rover.
Michel

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 10922
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par klawal » 19 nov. 2015 22:43

J'aurais dû préciser première voiture non tout terrain. Première berline/coupé en somme

Le Range était un SUV avant l'heure, une extrapolation des 4/4 classiques capable de tout terrain

La Quattro était un coupe razemoket, ce qui faisait sa particularité.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
klawal
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 10922
Inscription : 16 janv. 2009 00:00
Voiture : X5 30d F15,...

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par klawal » 19 nov. 2015 22:49

La Quattro a ouvert la voie aux éphémères Vectra, Sierra,BX, Renault21, mais qui ont toutes fait un flop

Jusque la fin des années 90, seule Audi arrivait à placer ses berlines et coupé intégrales. Chez BMW, les 4 roues n'ont décollées qu'avec le xDrive après 2005...

Avatar de l’utilisateur
toby64
Addict au forum !
Addict au forum !
Messages : 9233
Inscription : 29 août 2010 01:00
Voiture : Nissan Navara
Localisation : 64

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par toby64 » 19 nov. 2015 23:40

Et la Lada niva ? C etait ca le premier SUV !
Une carrosserie de berline surelevee et 4x4 permanant !

En ligne
Avatar de l’utilisateur
cityzen60
Equipe de modération
Equipe de modération
Messages : 8152
Inscription : 04 avr. 2011 01:00
Voiture : 430d Gran Coupe LCI M sport AlpinWeiss, 328i E46 de 1998

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par cityzen60 » 20 nov. 2015 07:21

@Toby : le xDrive passe aussi en propulsion en manœuvre marche ariière. Sauf à un certain niveau de patinage où il embraye l'arbre avant. C'est un défaut je trouve. Je me suis trouvé bloqué (quelques secondes) une fois dans une descente gravillonnée. Je ne pouvais avancer, et le train arrière cirait généreusement et balançait des graviers partout. C'est finalement en accélérant fort (donc en patinant plus) que l'avant s'est enclenché. Bizarre comme logique.

@Steph : tu parles du 'Haldex", tu veux dire le "faux" Quattro, transmission demi-permanente des golf et A3 ?

Sinon le Quattro est un différentiel Torsen.


M'étant trouvé en difficulté sur neige avec verglas dessous avec les 3 systèmes je ne saurais dire lequel est le mieux. Ils sont bluffants sur route grasse, humide ou enneigée avec les pneus qui vont bien...

Par contre le xDrive est (pour mon goût) bien plus dynamique et agréable en conduite tonique. Le Haldex est une traction pure au départ et le Torsen est neutre en feeling (enfin ma dernière Audi date de 2006, les choses ont évoluées depuis, avec une répartition initiale privilégiant l'arrière je crois).


Pour la fiabilité, aucune idée je change toujours avant la fin de la garantie :clown: :coucou:

Avatar de l’utilisateur
Steph
Membre expert
Membre expert
Messages : 2973
Inscription : 28 nov. 2009 00:00
Voiture : oui

Re: 30 ans d’expertise BMW en transmission intégrale

Message par Steph » 20 nov. 2015 10:55

Merci d'avoir rectifié mon erreur. :coucou:

Effectivement sur les "Audi quattro", on retrouve bien un différentiel central Torsen, purement mécanique à l'origine, puis embarquant de plus en plus d'électronique au fil des générations (Quattro 5 pour notre autobus) :

http://www.awdwiki.com/en/quattro+evolutions/

Le Haldex est monté sur le Q3 par exemple, ou les modèles de segments inférieurs et comporte un embrayage permettant de limiter le glissement à la demande et l'électronique de commande allant avec.

Le Quattro est neutre à la conduite, efficace et fiable.
Le Xdrive en conduite dynamique rend l'auto plus joueuse et permet de ré-accélérer plus tôt en sortie de courbe par le jeu des transferts progressifs de couple entre les trains avant et arrière.

Pour comparer les différents systèmes, regardez le awdwiki : http://www.awdwiki.com/en/xdrive/

Répondre

Revenir à « Discussions autour de l'automobile »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Walter et 13 invités