BMW Formule 1

L’entreprise automobile allemande BMW s’est impliquée en Formule 1 dès les années 1950 de manière anonyme, avant de revenir en tant que constructeur dans les années 1980.

Après plusieurs désengagements, comme en 2000 où la manufacture bavaroise construisait des moteurs pour l’écurie Williams, BMW était revenu sur le devant de la scène en 2005 en achetant l’écurie suisse Sauber. 

La F1 est souvent considérée comme la discipline reine du sport automobile. Elle compte parmi ses rangs des pilotes emblématiques comme Lewis Hamilton, dont les revenus ont atteint les 46 millions de dollars, et elle continue à faire rêver les passionnés du monde entier.

Mais en début d’année 2020, l’entreprise BMW a annoncé qu’elle ne comptait pas s’engager de nouveau en F1, comme d’autres constructeurs automobiles. Mais quelles sont les raisons de ce retrait et de cette décision ?

Le désengagement de 2009

Photo par Inconnu, CC0
Légende : BMW a décidé de quitter la F1 en 2009

Le 29 juillet 2009, le constructeur bavarois avait annoncé dans un communiqué qu’il ne souhaitait pas renouveler son engagement dans la Formule 1. À l’époque, Norbert Reithofer était encore le CEO de BMW et affirmait qu’il souhaitait donner une meilleure image à la marque en participant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais il ne s’agit pas de la seule raison du départ de l’entreprise. En effet, la crise financière de 2008 a impacté les constructeurs automobiles qui ont dû réduire leurs dépenses pour y faire face. Les coûts d’un programme de Formule 1 sont beaucoup trop élevés et de nombreuses marques, comme Ford ou Honda, ont depuis décidé de se désengager. 

Il est également important de noter que l’écurie BMW Sauber venait d’effectuer une saison particulièrement mauvaise, ce qui a dû peser dans la balance quant à la décision du constructeur allemand. En effet, BMW n’avait remporté qu’un seul Grand Prix en 2008 au Canada. Il semblait donc que l’entreprise souhaitait prendre un nouveau tournant stratégique, tout en affirmant par ailleurs leur fidélité au monde du sport automobile.

L’évolution de la F1

Photo par Inconnu, CC0
Légende : La F1 essaie de se renouveler

C’est en 2017 que Liberty Media, groupe américain, a racheté les droits de la Formule 1 pour 4,4 milliards de dollars. L’entreprise a décidé d’entamer une révolution dans le sport automobile et de réinventer la compétition en la modernisant afin de cibler un public plus jeune. Les moyens marketing sont gigantesques et on peut assister à une volonté de starifier les pilotes en créant des shows urbains et en accentuant la communication sur les réseaux sociaux.

En 2020, avec l’annulation des compétitions, la moitié des équipes de Formule 1 ont reçu une avance de Liberty Media, dont Alfa Romeo et Renault. Mais pas de panique, en 2019, les chiffres étaient à la hausse ! En effet, les audiences avaient décollé pour les F1 eSports et les circuits avaient enregistré une plus grande fréquentation. Preuve que la stratégie marketing du groupe avait porté ses fruits. 

Il n’est pas étonnant de constater que le rachat de la catégorie reine et la volonté de Liberty Media de révolutionner la F1 a relancé l’intérêt de certains constructeurs. Cependant, beaucoup de grandes maisons ne sont pas encore convaincues et ne souhaitent pas revenir dans la compétition.

La décision de BMW

Quelques jours après l’annonce de Ford de ne pas revenir en F1, c’est au tour du constructeur allemand BMW de bouder un possible retour.

Selon l’entreprise, la stratégie de la marque est désormais consacrée à son pôle de recherche et développement, en particulier pour des solutions de motorisation alternatives, comme l’essor de l’électrique. Devenir un constructeur de pointe est donc la priorité de BMW et l’essentiel des ressources y est donc consacré. 

Cependant, la marque n’a pas été totalement absente des circuits : elle était présente pour les DTM mais alors qu’elle annonçait son retour aux 24 Heures du Mans en 2018, elle a décidé de quitter la compétition un an après.

Malgré la volonté de la F1 de devenir moins chère et plus compétitive, les efforts du constructeur BMW se concentrent désormais sur le Championnat de la Formule E, organisé par la FIA et dont les véhicules sont exclusivement électriques, en accord avec la nouvelle stratégie de la marque.

About Admin

Thomas, passionné d'automobile et de nouvelles technologies, j’anime et administre ce blog et son forum qui réunissent plus de 15 000 membres passionnés de BMW. Rejoignez nous vite !

Similar Posts